Alstrœmérie

Coucou tout le monde !!! On loue le Seigneur parce qu’il est un Dieu parfait, magnifique… et aussi artistique !  Voyez donc cette fleur-ci, elle s’appelle l’astrœmérie.  C’est vraiment le témoignage de comment notre Seigneur est un Dieu qui fait beaucoup attention aux détails minutieux. Que c’est un artiste génial !!!IMG_20160614_163102

Dieu vous bénisse, bizzzzz

Advertisements

Ne perdez pas espoir !

Coucou tout le monde ! J’ai reçu beaucoup d’encouragements des potes cette semaine.  Je voudrais vraiment que vous sachiez que Jésus vous aime tous tels que vous êtes.  Donc voilà je voudrais vous partager 3 versets qui m’ont tellement encouragé:

1 – Esaïe 41:10
N’aie pas peur, je suis avec toi. Ne regarde pas autour de toi avec inquiétude. Oui, ton Dieu, c’est moi. Je te rends fort, je viens à ton secours et je te protège avec ma main puissante et victorieuse.

2 – 2 Corinthiens 5:17
Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles.

3 – Romains 8:38-39
38 Car j’ai l’assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir, ni les puissances,
39 ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur.

Si vous avez besoin de prières, n’hésitez pas de me rejoindre !

Dieu vous bénisse, a plus !

Le passé qui hante

2 Corinthiens 5:17
17 Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles.

Coucou tout le monde !  Je voudrais partager avec vous quelque chose.  Depuis que le Seigneur m’a délivré, j’étais super reconnaissant.  Il m’a vraiment aimé et béni.  Y a toujours quelque chose où je dis genre << Ça aurait été Dieu, sinon je ne serais plus là ! >> Pourtant de temps en temps je me rappelle quelque chose de mon passé et toutes les choses iniques que soit j’ai faites, soit que l’on m’a faites me reviennent.  Ça me ramène tant de honte et de regret !

Un pote qui a été délivré, lui aussi, il m’a dit que cela lui arrivait également plusieurs fois. En effet il peut arriver que le passé nous revient, et ce n’est pas une expérience agréable.  Pourtant, ne laissez pas le passé vous hanter.  Mon pote m’a vraiment encouragé et j’ai décidé de prier tout de suite s’il m’arrive l’occasion où le passé amer ressurgit pour que Jésus le chasse afin qu’il ne s’attarde pas.  Il est indéniable que le passé peut nous améliorer : << L’erreur, c’est un bon professeur. >> dirait-on, néanmois quand cela vous cause tant de regret, de honte, et de désespérance, on peut dire que ça vient de l’ennemi et il faut que l’on demande à Jésus de nous fortifier.

Je me rappelle que j’ai été taquiné quand j’étais petit, façon << pretty boy >> car on m’a dit que j’ai tellement ressemblé à une fille.  Et que je l’ai laissé m’affecter – et je devenais peu assuré de moi-même, j’ai planté beaucoup d’exams, et j’ai été appelé plusieurs fois par les professeurs car mes notes étaient terribles (sauf pour l’anglais :)).  Où bien quand j’ai séduit un homme marié à la fac…  Quand ça m’est arrivé je me suis senti sal.  Mais, j’ai décidé de ne pas laisser toutes mes noirs passés m’empoisonner comme ça car Jésus est avec moi, et il m’a renouvelé.  Il est avec vous lui aussi.  On réprimande tous les esprits qui viennent nous submerger disant : << Va-t-en démon, je suis une nouvelle créature, au nom de Jésus-Christ ! >>  Reconnais comment il est si doux et bienveillant !  Christ vous a pardonné, il faut que vous vous pardonniez en lui.

Apocalypse 21:5-6
5 Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles. Et il dit: Ecris; car ces paroles sont certaines et véritables.
6 Et il me dit: C’est fait! Je suis l’alpha et l’oméga, le commencement et la fin. A celui qui a soif je donnerai de la source de l’eau de la vie, gratuitement.

Je prie que Jésus vous garde. Dieu vous bénisse, ciao !

Pas le même amour – Sihol Situmorang

 

Capture

Coucou tout le monde, Dieu vous bénisse !  Aujourd’hui je voudrais vous recommander un livre d’un cher pote qui m’a aidé à quitter l’homosexualité.  Il m’a beaucoup encouragé.  Le Saint-Esprit a travaillé sur lui et donc il a réussi à quitter l’homosexualité en 2010.  Depuis il a fait le ministère ciblant surtout ceux qui luttent contre des tentations aux mêmes sexes.  Je trouve le bouquin simplement direct, rafraîchissant, et riche en instruction.  Vous y trouverez les encouragements et les avertissements basés sur la bible.  Je pense que cela sera utile non seulement pour ceux qui éprouvent l’homosexualité, mais aussi pour tous car il souligne beaucoup l’importance de notre relation avec Jésus, voilu.

Voici le site : http://notthesamelove.com/PasleMemeAmour.pdf

Dispo aussi en Amazon :https://www.amazon.com/Pas-M%C3%AAme-Amour-r%C3%A9volution-damour-ebook/dp/B013TULYFW

et en d’autres langues (jusqu’ici – en anglais et en indonésien) : http://notthesamelove.com/

Mon pote sera ravi de vous parler : https://www.facebook.com/paslememeamour/
Il garde toute confidentialité à votre discrétion.  Là vous trouverez des personnes qui ont été elles aussi touchées par le Saint-Esprit !

Dieu vous bénisse, A+ !!!

Parallèle – la foi et le sang du Christ

IMG_20160618_230157Coucou tout le monde !!! Que Dieu vous bénisse tous !  Aujoud’hui je voudrais vous partager un parallèle entre ces trois versets ci-dessus dans lesquels on peut trouver l’importance de la foi et aussi le sang du Christ. D’abord on tourne à 1 Pierre 1:17-19

1 Pierre 1:17-19
17 Et si vous invoquez comme Père celui qui juge selon l’oeuvre de chacun, sans acception de personnes, conduisez-vous avec crainte pendant le temps de votre pèlerinage,
18 sachant que ce n’est pas par des choses périssables, par de l’argent ou de l’or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous aviez héritée de vos pères,
19 mais par le sang précieux de Christ, comme d’un agneau sans défaut et sans tache,

Souvenez-vous que par son sacrifice à la croix, Christ nous a rachetés de tout péché.  Si vous avez lu Lévitique, vous reconnaitrez que les israëliens devaient sacrifier toutes sortes de bêtes pour se débarasser de leurs péchés… Les animaux n’étaient quand même pas parfaits; et bien évidemment car les israëliens, ils péchaient plusieurs fois, ils devaient tous donc sacrifier des bêtes à chaque fois qu’ils péchaient.  Mais Christ, lui est le sacrifice parfait que a été livré pour nous qu’une seule fois !  Sur la croix, comme on voit chez Jean 19:33-36, il nous a versé son sang pour nous arracher à nos iniquités !  Il faut juste lui avoir la foi.

Jean 11:25-26
25 Jésus lui dit: Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort;
26 et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais.

On voit alors le salut qui est venu sur Rahab, un personnage infâme chez l’Ancien Testament.  C’est une prostituée et en même temps une aubergiste qui vivait la ville de Jéricho, avant sa destruction par les israëliens sous le leadership de Josué qui a reçu les instructions d’envahir la ville, une partie de la terre promise, connue par le nom de Canaan.

Josué a envoyé 2 espions surveiller Jéricho, pour comprendre la situation de la ville, et le morale de son peuple avant de l’abîmer.  C’était en ce temps-là, la ville la plus stratégique au Canaan. Canaan, bien qu’il aît des terres fertiles, était remplis de méchanceté et l’idolâtrie – c’est pour cela que Dieu voulais que les israëliens aient anéanti tous ses habitants.  Les 2 espions ont décidé de se reposer chez Rahab, dont la maison s’est trouvée au mur de la ville.  Pourtant les résidents ont aperçu leur existence !  On en a donc informé le roi de Jéricho qui a à son tour demandé à Rahab de les faire sortir de sa maison.  Mais Rahab, quant à elle, a décidé de mentir en disant qu’ils avaient déjà quitté sa maison (attention ! On ne justifie pas le mensonge qu’a fait Rahab !).  Puis, elle les a cachés sur son toit, ou elle a desseché des tiges de lin (cela pourrait signifier qu’elle fabriquait du tissu, car du lin était alors utilisé pour faire des habits) ! Cela a effectivement sauvé les deux espions – et on pourrait aussi dire qu’elle a commis une grande trahison contre son propre pays !

Puis elle a parlé avec les espions, témoignant de sa foi en l’Éternel que l’on peut retrouver chez ces versets ci-dessous:

Josué 2:9-11
9 L’Eternel, je le sais, vous a donné ce pays, la terreur que vous inspirez nous a saisis, et tous les habitants du pays tremblent devant vous.

10 Car nous avons appris comment, à votre sortie d’Egypte, l’Eternel a mis à sec devant vous les eaux de la mer Rouge, et comment vous avez traité les deux rois des Amoréens au delà du Jourdain, Sihon et Og, que vous avez dévoués par interdit.
11 Nous l’avons appris, et nous avons perdu courage, et tous nos esprits sont abattus à votre aspect; car c’est l’Eternel, votre Dieu, qui est Dieu en haut dans les cieux et en bas sur la terre.

Elle a supplié aux espions d’l’épargner et sa famille également quand viendrait le temps pour les israëliens de détruire la ville.  Puis elle les a fait descendre de sa maison par un cordon de fil cramoisi… Les espions lui ont dit de suspendre ce cordon de fil à sa fenêtre pour faire remarquer sa maison, qui était, en effet, épargnée par les israëliens quand ils ont dévoué la ville par interdit.

Rahab, une prostituée… A été sauvée grâce à sa foi en Dieu !  Elle a été rachetée de son ancienne vie inique par Dieu au travers de sa marque de la foi, un petit truc rouge : le cordon fil cramoisi, suspendu à sa fenêtre !  Cela vous dit une autre histoire similaire ?

Rahab, elle a mentionné la sortie des israëliens d’Egypte. Qu’est-ce qui s’est passé là ? En effet, la 1e Pâque !  Rappelez-vous que Dieu a lui aussi épargné les israëliens des 10e plaie.  Dieu avait envoyé son ange éteindre les 1e nés en Égypte.  Sauf pour ceux dont les maisons sont marquées par le sang de l’agneau !  Les israëliens avaient la foi en l’Éternel et se sont donc soumets à ses commandements.  C’est pour cela qu’ils ont été rachetés de l’esclavage par Dieu et au travers de la marque sur leurs maisons : le sang de l’agneau.

Reconnaissons donc le salut qu’a amené Jésus-Christ notre Seigneur pour nous, les pécheurs qui ne le méritent pas ! Jésus par son sang précieux, il a lavé nos iniquités.  Il faut juste lui croire !

Psaume 51:1-3
1 Au chef des chantres. Psaume de David. Lorsque Nathan, le prophète, vint à lui, après que David fut allé vers Bath-Schéba. O Dieu! aie pitié de moi dans ta bonté; Selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions;
2 Lave-moi complètement de mon iniquité, Et purifie-moi de mon péché.
3 Car je reconnais mes transgressions, Et mon péché est constamment devant moi.

Dieu vous bénisse !

1 Corinthiens 6:15-20 – L’impudicité

1 Corinthiens 6:15-20

15 Ne savez-vous pas que vos corps sont des membres de Christ ? Prendrai-je donc les membres de Christ, pour en faire les membres d’une prostituée ? Loin de là ! 16 Ne savez-vous pas que celui qui s’attache à la prostituée est un seul corps avec elle? Car, est-il dit, les deux deviendront une seule chair. 17 Mais celui qui s’attache au Seigneur est avec lui un seul esprit. 18 Fuyez l’impudicité. Quelque autre péché qu’un homme commette, ce péché est hors du corps; mais celui qui se livre à l’impudicité pèche contre son propre corps. 19 Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes ? 20 Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu.

 

Ci-dessus les versets que je tiens au cœur.  D’abord on doit se souvenir que Dieu nous a créés merveilleusement.  On lui appartient et lui il nous a rachetés de nos péchés au travers de son fils, Jésus-Christ.  Nos corps et nos âmes lui appartiennent forcément.

L’impudicité est un péché unique.  Si on claque un pote, on pèche contre lui. Et également quand on fait trébucher une petite gamine dans la rue alors qu’elle court, on pèche contre elle.  Pourtant, si l’on fait du sexe avant le mariage, on pèche contre son propre corps.  C’est aussi le cas quand on fixe un autre pote d’un regard en suivant notre désir charnel.  On sait que notre corps ne nous appartient – en effet, il appartient au Seigneur !  On salit où se trouve le Saint-Esprit.  Le Saint-Esprit s’enfuira de notre sal cœur !  Imagine aussi comment l’impudicité nuit à nous-mêmes.  L’impudicité rend accro. Chez les célibataires, elle change leur regard envers les relations personelles.  Chez les marié(e)s, cela blesse leur femme / homme !  C’est pour cela que l’on fait beaucoup de divorces (qui sont en soi, un péché !).

La Bible est claire sur ce sujet.  Face à l’impudicité, ce que l’on doit faire, c’est FUIR.  Dès que l’on sent que quelque chose ou bien quelqu’un nous amène à penser à des désirs impurs, on s’en détourne les yeux, et on s’en éloigne !  Encore et encore je suis tombé dans le piège de mon désir.  Surtout avec de beaux gosses, je les fixais d’un regard, même après que j’ai été sauvé.  Là j’ai commencé à imaginer de sals trucs.  Mais j’ai prié que le Seigneur m’en protège et qu’il me pardonne à chaque fois que je suis tombé.  Cela ne veut pas dire que l’on ne peut apprécier la beauté chez les autres ; mais si cette beauté-là nous amène aux péchés, vaut mieux l’éviter à tout prix !

Matthieu 18:9
Et si ton oeil est pour toi une occasion de chute, arrache-le et jette-le loin de toi; mieux vaut pour toi entrer dans la vie, n’ayant qu’un oeil, que d’avoir deux yeux et d’être jeté dans le feu de la géhenne.
 
Je ne te conseille pas d’arracher les yeux !  Mais Jésus a souligné l’importance d’éviter l’occasion de péché !  Forcément évite tous ces films scandaleux ! Il faut t’éloigner de tes amis qui t’amènent vers la pornographie.  Détourne-toi les yeux des images sensuelles !
 
Ce n’était pas facile surtout que l’on trouve des images sensuelles partout (hommes et femmes tous les deux) : les personnes portant presque rien… La pornographie s’est répandue grâce à la toile (en passant, sais-tu que la pornographie se dérive du mot grec porneia qui veut dire prostituée? Voilà hein c’est pas bien).  Et la moralité en général s’est dépravée : l’adultère est tolérée même glorifiée parfois…  Sache que tu ne peux pas le faire tout seul, et qu’il faut se livrer totalement au Seigneur !
 
Lévitique 20:26
Vous serez saints pour moi, car je suis saint, moi, l’Eternel; je vous ai séparés des peuples, afin que vous soyez à moi.
 
Bien sûr que personne n’est parfait. En tout cas, on essaie de son mieux d’être saint comme le Seigneur !
 
Psaume 51:10-11
10 O Dieu! crée en moi un coeur pur, Renouvelle en moi un esprit bien disposé. 11 Ne me rejette pas loin de ta face, Ne me retire pas ton esprit saint.
 
Voici la prière de David après qu’il s’est rendu compte qu’il péchait en faisant l’adultère avec Bath-Schéba; celle-ci a été mariée à Urie (l’un des soldats de David), qui a été tué stratégiquement dans le complot de David pour épouser sa femme.  On prie que Dieu nous nettoie le coeur pour que le Saint-Esprit ne soit pas retiré de nous.
 
Dieu te bénisse, ciao !

Charlene Cothran – Témoignage

Ci-dessous est le témoignage qui m’a tellement inspiré.  Il s’agit d’une ex-lesbienne (dont j’ai parlé dans mon post précédant) qui s’est livrée à Jésus.  Avant elle a milité pour les droits des homos et a publié la magazine Venus, ciblant auparavant les lesbiennes de la minorité ethnique.  Aujourd’hui, convertie et sauvée, elle prêche contre l’homosexualité.

Je vois avec du recul que le diable m’a trompée, et il a dupé des milliers de personnes pour faire croire qu’elles peuvent être heureuses.  Voici la tromperie : que c’est une vie heureuse, gaie, et que c’est une <<gay pride>>.  Il n y a rien de vrai là-dedans !

J’ai commencé à organiser des soirées pour des lesbiennes de la minorité ethnique en ce temps-là.  Une associée et moi, nous allions parfaitement toutes ensembles.  Nous louions des restaurants et invitions des femmes dans notre liste de diffusion.  Elles nous venaient de toutes régions à chaque soirée aux vacances, et nous les installions exclusivement, dans des restaurants pour lesquels nous avons engagé la police pour empêcher les hommes d’y entrer.  Depuis, nous organisions des ligues de base-ball et des équipes de base-ball, de grands pique-niques… C’était bien et la société aurait touché beaucoup d’argent.  Nous les avons tenus pendant 10 années, et plus tard quand nous ne les avons plus faits, nous nous sommes dit : << qu’est-ce qu’on fait de la liste de diffusion ? >>  J’ai décidé d’en lancer une magazine.

Les politiciens gays et lesbiens ont fait attention au fait que nous puissions faire rassembler des gays et lesbiens, et quand la magazine a été publiée, j’ai été forcément contactée par le Human Rights Campaign, Victory Fund, et d’autres organisations travaillant sur les droits des homosexuels.  Les œuvres de ces organisations étaient très importantes, à cette époque-là, au commencement des années 90.  En effet, les politiciens leur ont dit : << Vous  êtes des hommes blancs gays, et vous ne voulez changer la loi que pour vous.  Mais non, nous n’en voyons pas de coalition là.>>  Il était donc important de pouvoir montrer dans Venus : << Voilà, il y a une grande communauté noire gay vibrant.  Retrouvez-la dans des pages de Venus Magazine. >>  Nous leur étions donc une partie très significative.

La strategie est toujours d’en faire petit à petit, alors qu’en fait, il s’agit de tout envahir. << Eh bien, dites-donc, M. Président de l’école, si vous installiez une déclaration que nul professeur homo ne sera démissioné, et que nous tolérions les élèves gay en portant aucun préjugé envers eux.  Nous n’en voulons qu’une petite affirmation dans le livre. >>  Alors qu’en fait, il s’agit de prendre le contrôle de l’école, comme ce qui s’est déjà passé aujoud’hui.  C’est toujours la strategie : de commencer discrètement, et une fois les peuples rassemblés, nous ferions de grandes œuvres.

On m’a demandée d’aider à faire passer un projet de loi des partenariats domestiques à Atlanta, en Georgie et on m’a apprise de parler avec les conseillers et le maire pour représenter non seulement les minorités ethniques, mais aussi les propriétaires terriens en ce temps-là.  Un particulier relevé des votes est aussi désiré.  Alors, nous avons démarré discrètement et on nous a dit : << N’en parlez pas avec personne, tout ce qu’on veut accomplir c’est d’y entrer, parler avec les conseillers.>>  On ne veut pas voire que les pratiquants (à l’église) sachent que les votes viennent bientôt.  On ne doit que remplir l’auditorium des propriétaires terriens homos afin que les politiciens disent << Dis-donc, on doit faire passer la loi ! >>  C’est exactement la strategie.

Ils pouvaient s’infiltrer dans les médias.  Même les personnes qui ont commencé chez Venus Magazines, qui ont pris des feuilles détachables de nos livres, peuvent aujourd’hui travailler chez les entreprises des actualités : Bloomberg, New York Times, Condé Nast… Il est donc tellement vrai que les gays et les lesbiennes dirigent les médias dans ce pays. J’en suis pas sûre… Peut-être que les églises évangéliques s’en rendent compte.  Eh bien les homos prennent toutes les décisions significatives chez les médias.  Et aujourd’hui, les sitcoms… J’ai entendu dire que chaque sitcom présentera un personnage gay.  Cela se concrétise déjà !  En effet, et maintenant tout acteur gay a des débats télévisés… Ils ont vraiment envahi les médias. Car les médias parlent directement aux esprits des jeunes.  Et voilà comment changer une société : changer les esprits de ses plus jeunes.

Je n’ai pas prévu de le quitter !  J’allais très bien ; j’avais une magazine très réussie, j’allais super bien.  Là j’aurait été à la hauteur de ma carrière; ma mère s’éteignait.  Cela était le commencement du plan que Dieu a mis en place pour moi.  Je suis la fille aînée de 2 enfants, et ma grand-mère qui a la maladie d’Alzheimer est devenue alors ma responsabilité.  Là je tenait une relation de 10 ans avec une autre femme, et nous vivions New York.  Ma grand-mère vivait avec nous, et ma vie a changé de plusieurs façons.  Je n’étais pas capable de me mettre aux activités d’auparavant; j’étais aussi en train de faire lancer Venus, toute juste… Mais Dieu me montrait la face de l’éternité.  En effet, quand j’ai dû enterrer ma mère, j’ai eu la décision d’acheter une parcelle pour ma mère, ma grand- mère, moi…  En tout cas j’ai acheté une parcelle à 3 tombes pour notre famille.  Ça me sert à un grand rappel, quand je venais mettre les fleurs sur la tombe de ma mère : là c’est maman, et celle-ci sera pour mamie, et tu seras là… Et quand vous regardez votre mortalité, cela vous force vraiment de penser << Qu’est-ce qu’au delà de cette tombe ? >> et j’ai été forcée d’y penser.  Ayant à la profondeur de mon cœur la graine de la justice de mon passé où j’ai été sauvée à 12 ans, je me suis dit : << Tu passeras l’étérnité où ? Cela ne se terminera pas dans cette tombe ! Qu’est-ce qui se passera après ? Ça pourrait t’arriver plus tôt auquel tu t’attends. >> Ça a commencé a changer le regard que j’ai porté vers la vie gay.  Je continuais quand même à publier Venus Magazine et me rendre aux soirées.  Je me suis rendue compte que les gens ne faisaient pas attention à l’éternité.  En fait, ils l’ont évitée.  Et moi, je n’ai jamais voulu me rendre à une << église gay >>.  Car elle m’a mise mal à l’aise, je savais toujours qu’elle n’était pas vraie !  Elle n’y a pas mon Dieu,  le seul Dieu.  Je ne pouvais mas m’y ramener, du coup je n’allais pas à l’église souvent sauf pour les soirées de famille.  Mais en regardant ma mortalité, je me suis forcée de penser à des choses spirituelles.

Il y avait aussi des temps où je voulais que quelqu’un puisse partager avec moi comment sortir de cette captivité où j’étais.  Certes, j’avais toujours la connaissance pourtant je ne savais pas que je pouvais être libre dans ma chair. J’ai toujours lutté contre elle.  << Est-ce que je serai jamais libre dans ma chair ? Je pourrais jamais regarder une femme sans la désirer ? Pourrais-je jamais m’en enfuir ? >> C’était ma lutte.  Un autre jour, à New Jersey, une pasteure m’a appelée au hasard.  C’était une exceptionelle femme de Dieu.  Elle m’a demandé << Charlene, on a discuté nos business >>, et quelque chose l’a poussée à me demander << Où es-tu dans le Seigneur ? >> Dans mon esprit, je voulait qu’elle vienne aider à résoudre ce dilemme, comment me libérer de ma chair.  Pourtant si on discutait <<la chair>>, il s’agirait de << la chair entre femmes >>, et cette femme-là elle s’en ira !  Elle se raccrochera et elle ne te parlera plus jamais !  Néanmois, ce n’est pas vrai.  Elle m’a écoutée… Et subitement mon orgueil est apparu, et il m’a poussée de lui raconter mes accomplissement : la publication, les voyages, etc… Voire l’argent que tu as gagné de ta publication t’as permis de faire une petite publication pour l’église !  C’est le << gay dollar >> !  Elle m’a alors laissé continuer, mais elle a dit, << Je peux voir que tu veux te retourner en Christ…  Tu sais comment te libérer, mais tu ne sais comment rester libre.  Et tu penses que Dieu ne peut t’utiliser, car tu es si ouverte de ton lesbianisme.  Dieu compte tout utiliser ! >>  Quelque chose s’est défait en moi.  Mon cœur a commencé à s’adoucir pour qu’elle mette des paroles en moi.  Je me suis tue, tout ce que j’ai pu faire c’était écouter et j’ai été couverte en larmes parce qu’elle a dit quelque chose de vrai : je voulais être libre !

En ce moment-là Dieu m’a dit, << Aujourd’hui tu choisis qui tu veux servir.  Je t’ai aimée, je t’ai protégée, je t’ai aidée à régler beaucoup de problèmes… Tu m’as vu diviser l’eau… >> En effet, il y a des occasions où j’ai dit, même n’ayant pas encore alors sauvée << Cela aurait dû être Dieu >> surtout après la mort de ma mère.  Il y avait des choses que je sache être une organisation, je savais que c’était Dieu.  Là j’ai dit << Mais pourquoi, Dieu ? >> Je me suis dit << Il fait ceci pour mamie. >> Je pensais jamais qu’il agissait pour moi car certes, je ne l’ai pas mérité.  Or c’était pour moi qu’il ait agi !  En effet c’est comment il nous gagne, au travers de sa bonté et miséricorde.  Et il a dit, << Bon j’ai tout fait.  Je te dis, là, c’est à toi.  Aujourd’hui tu vas choisir, et si tu me choisis, je t’utiliserai et je te rendrai si heureuse, tout ce que j’ai dévéloppé chez toi, j’utiliserai pour ma propre gloire.  Pourtant, si tu dis non, si tu me refuses aujourd’hui, je te laisserai faire tout ce que tu veux.  Rappelle toutefois qu’à la fin, il y aura un jugement.  Aujourd’hui tu vas choisir.>>  Je m’en souviens aussi clairement comme s’il me le disait maintenant.  Et j’ai dit, << Non, je vais te choisir.>> Et là, l’ennemi a dit << Et ton revenu ? >> En ce temps-là, en effet j’ai eu des dettes liées à mon revenu : j’ai eu le prêt immobilier, le prêt automobile, et j’ai dit, << Tu sais, je ne sais pas comment le faire. Ce que je sais, c’est que je dois faire confiance en Dieu en ce moment et le choisir.>> << Et la conférence pour laquelle tu as été embauchée, tu as été payée pour y parler à New York City à Schomburg chez la gay pride ? Tu veux leur dire quoi ? Tu ne peut pas être sauvée aujourd’hui !>> a dit l’ennemi. << Je ne sais ce que je leur dirai, mais je sais que j’y irai une personne sauvée ! >> Et après que j’ai donne l’ennemi mon dernier coup, il a fait genre << Bon, je vais déranger quelqu’un d’autre !>> puis j’ai été couverte des larmes, et j’ai senti le débordement du Saint-Esprit que j’avais jamais vécu.  Quelque chose a bouilloné en moi, et Dieu a commencé à ouvrir les voies.  J’ai pleuré dans ma voiture, et la pasteure m’a appelée, et elle m’a demandé << On prie “the sinner’s prayer” ? >> car elle m’en avait déjà demandé 2 fois, et j’ai refusé à cause des choses dans mon esprit.  La 3e fois – elle a été si tenace, gloire au Seigneur pour cela – j’ai prié << the sinner’s prayer >> avec elle et le Seigneur est entré alors dans mon cœur.

Suite, après être sauvée, je suis allée à Schomburg; en fait c’était deux semaines après; je n’ai pas annoncé l’appel que j’ai eu.  J’ai dit, << Dieu, tu me montreras quoi faire.  Tu as déjà montré que tu donnerais le timing parfait, les paroles exactes à dire… >> En  même temps je me suis dit, << Mais la communauté homo va se fâcher contre moi ! >>  Je ne dirais pas que je n’avais pas peur, car j’étais dans une table ronde pour laquelle j’ai été la conférencière.  Là il y avait les personnes avec qui j’avais voyagé à chaque foi que l’on est allés aux sessions, on se connaissait.  Il y avait l’éditeur de livre, l’éditeur de la magazine, ceux qui viennent lancer les livres… Et on est assis ensemble pour partager nos expériences.  L’hôte, lui à son tour, nous a demandé des questions, en commençant par << Comment avez-vous démarré ensemble ? ; Comment avez-vous lancé Venus ? Comment avez-vous trouvé l’audience ? >> Cela a été à moi à partager.  La dernière question qu’il a posée pour terminer, c’était << Qu’est-ce que vous projetez pour votre publication maintenant ? >> En effet, je savais que là, c’était la voie de Dieu, << C’est où tu leur en dis. >> J’ai dit donc, << Nous ferons volte-face au sujet de la direction de Venus Magazine.  Notre mission jusque là c’est d’encourager les homos de se lever et d’être ceux qu’ils sont, et de sortir du placard en annoncer à leurs parents… Maintenant, nous allons au sens inverse.  Nous voulons que les homos sachent que ce ne soit pas ce que veut Dieu. Je vous dis en effet, que là un ange est passé dans cet auditorium.  Je ne tournerait pas la tête, je ne regarderais pas mes amis, je me suis dit << Il faut juste dire ce que Dieu a dit, avance, et laisse aller les choses ! >> et j’ai dit << Ce n’est pas l’intention de Dieu, et Venus aidera les gens à sortir de l’homosexualité – et non pas seulement ça, mais aussi que l’on ne puisse pas sortir tout seul.  Il faut une relation engagée avec notre Sauveur, Jésus-Christ, et il a fait cela pour moi. >>  Vous savez qu’il a été temps pour les autres de parler, mais il fallait du temps pour que le silence se soit dissipé.  J’ai laissé mijoter – parfois il n y a rien de mal dans le silence.  On n’a rien dit.  L’hôte, après qu’il a surmonté le choc, il a donné la parole aux autres.

Après, un petit effroi s’est lu sur moi, car il y avait aussi une réception. J’ai fait genre, << Ouh là là, ne vas pas à la réception, vas chercher ta voiture, retourne-toi vite à New Jersey, ne réponds à aucune question… >>  Mais le Seigneur a dit, << Si ceci est ton ministère, là c’est où tu commence. Tu restes et fais face à toutes choses qui te viennent ! >> Je me suis dit, << Eh ben dis-donc, ils me seront glaciaux, je m’isolerai, la foule se lève là, et tu te tiens seule ici, ils te regarderont en pensant que tu as perdu l’esprit…>> Au contraire, je me suis tenue là à la réception, un à un, les gens m’ont approchée en disant << Tu sais que j’allais à l’église.  Je ne suis pas contente de cette vie. Je veux en sortir moi aussi ! >> Une autre m’a dit << J’étais moi aussi dans le ministère, mais j’ai rechuté. >> Une à une, des âmes venaient me remercier de le partager , d’avoir assez de courage de le dire dans ce cadre !  Je savais alors ce dont Dieu a disposé pour moi. Il était en voie d’élever une nouvelle nation qui a vécu cela.  Là les gens ne peuvent me regarder du même mépris qu’ils portent vers un prédicateur baptiste ou bien un prédicateur pentecôtiste qui n’a jamais vécu ça, en pensant que j’ai des préjugés contre eux.  Ils savent que j’étais dans la même situation qu’eux, ils savent que moi aussi, je luttais contre les mêmes désirs charnels.  Pourtant moi, je suis libre !

Il y a une chanson que mon pasteur nous enseigne au chœur, qui s’appelle << Le Seigneur est dans ce lieu, toute mon âme est dans ce lieu ! >> Il ne s’agit pas d’un bâtiment. Il s’agit d’un lieu pour l’âme – il a rempli une espace qui était toute noire et vide. Alors j’ai pu dire que Christ est entré remplir ce lieu vide.  Je dis cela pour ceux qui n’ont pas encore Christ, car si Christ ne demeure pas en vous, là il y aura une espace vide.  Il y a aussi ceux qui veulent inviter Christ à y entrer, pourtant, sachez que Christ est un gentilhomme.  Il ne viendra qu’à une espace propre.  Je dirais alors à tous les gays et lesbiennes qui pensent qu’on peut être homo et chrétien en même temps.  C’est un mensonge que Satan utilise pour rendre les gens toujours piégés.  C’est une fabrication dont Dieu m’a envoyée à vous avertir !  Vouz ne pouvez pas être chrétiens et gays (ou lesbiennes) en même temps – sans repentance ! Christ ne peut vivre en vous alors les ténèbres vivent aussi en vous.  Je veux aussi que vous sachiez que l’autre mensonge que Satan veut que vous croyiez c’est que vous ne pourrez jamais être libre !  << T’as toujours les relations avec des femmes. >> Je me tiens comme une évidence que le Saint-Esprit peut vous changer et vous changera si vous lui donnez votre cœur tout entier.  Quand vous priez, priez que Dieu vienne dans votre cœur entièrement, et le change.  Non pas seulement pour enlever l’homosexualité.  Cela ne va pas ainsi. Vous devez vous livrer à Dieu.  Moi j’ai eu le problème de la maîtrise de la colère !  Il l’a surmonté.  Il y a beaucoup de choses que l’on doit lui livrer.  Donnez-lui votre cœur entièrement.  Et il vous guérira.  Et il vous aime absolumment tel que vous êtes.  Une femme m’a contactée une fois, et elle a dit << Tu sais, je pense que tu as vraiment tort. J’apprécie ton changement de vie, car je sais que Dieu m’aime tel que je suis.>> Et je lui ai dit << Je suis d’accord avec toi, sœur.  En effet il t’aime.  Je me souviens que Dieu m’a aimée, même quand j’étais lesbienne.  Je savais qu’il m’a aimée, mais je savais aussi que je péchais ! >> Il vous aime comme vous êtes, mais il attend que vous l’aimiez tel qu’il est !  En effet, il agit d’une certaine manière. Il est saint.  Il a créé un ordre, peu importe si nous en sommes d’accord, c’est l’ordre qu’il a façonné.  Il attend qu’on l’aime tel qu’il est.  Et quand vous faites la décision…  Là c’est ce qui est magnifique chez le Seigneur : il nous a donné des choix.  Quand vous choisissez d’aimer Dieu tel qu’il est en suivant ses commandements, il vous entrera et vous changera, et mettra en vous une telle paix.  C’est ce que j’ai.  J’ai la paix que les autres ne comprennent pas, et que voire moi, je ne la comprends pas !  J’ai la paix et la joie qui n’étaient pas là-bas.  J’ai la paix et la joie dont beaucoup de personnes ont envie.

J’ai reçu beaucoup de lettres des personnes qui m’ont connue et m’ont regardée, dès mon témoignage, en fait, j’ai mis mon témoignage sur la couverture de Venus Magazine.  Si Oprah peut paraître à chaque numéro dans son OWN Magazine, je peux certainement me mettre sur mon numéro !  Quand mon témoignage est sorti, les gens m’ont écrit des lettres indignées, disant << Comment oses-tu endommager notre communauté !  Tu profitais financièrement de la communauté gay, et là tu nous nuis ! >> Cette femme même, 2 années suivantes, m’a écrit, << Je ne me suis jamais attendue à ce que je sois celle qui te répond, pour t’informer que j’ai décidé de quitter le lesbianisme et de me donner à Jésus-Christ !>> Et ça fait toutes les souffrances valoir la peine !

MON TEMOIGNAGE

JOSUE 24:15 – Et si vous ne trouvez pas bon de servir l’Eternel, choisissez aujourd’hui qui vous voulez servir, ou les dieux que servaient vos pères au delà du fleuve, ou les dieux des Amoréens dans le pays desquels vous habitez. Moi et ma maison, nous servirons l’Eternel.

Moi, je suis né dans une famille catholique (j’ai abandonné le catholicisme il y a 3 mois déjà).  Mes parents sont super cathos, et forcément on m’a inculqué les valeurs catholiques : aller aux messes, prier Dieu (et tous les saints dis-donc), être humble…  On est vraiment cathos de souche quoi.

Pourtant quand j’étais petit les gens remarquaient que j’étais <<différent>> – efféminé. Surtout que la plupart de mes amis étaient des filles, et que j’avais comme exemples Sailor Moon, Kimberley de Power Rangers (Ranger Rose, je voulais devenir elle :)).  Puis ces remarques sont devenues des insultes.  Ça a commencé par “pretty boy”, puis tapette, tarlouze, pd, j’en passe.  Ça m’a alors affecté la confiance en soi.  Je suis devenu de plus en plus timide et j’ai tout gardé à l’intérieur.  Cela s’est empiré au lycée car là c’était un lycée de garçons et non seulement que l’on m’y insultait mais on s’éloignait aussi de moi.  J’avais du mal à accepter que j’étais un garçon – je me sentais toujours donc mal à l’aise dans mon propre corps, et j’avais du mal à me faire des amis.

À la fac, je me suis présenté au concept d’être transgenre.  J’ai compté me transformer en femme complètement.  Grâce à l’internet j’ai réussi à m’acheter des pilules hormones que je consommais pendant 3 ans.  En effet, on m’a amené des changements non seulement physiques mais aussi émotionnels.  J’ai dévéloppé de petits seins, ma peau est devenue plus douce, j’ai pris du poids… Hélas je suis devenu facile à m’énerver.  Or on m’a pris petit à petit pour une femme, et j’ai séduit des hommes à la fac.  J’ai eu un copain mais là je ne me sentais pas bien – j’avais toujours honte de moi-même, et je me sentais comme une bête de foire – ni femme, ni homme; et toujours sal.  Un jour je me suis dit que je n’en pouvais plus.  Les émotions que je ressentais étaient trop pesantes et je me suis informé que les pilules portaient des risques du cancer.  J’ai donc arrêté à les consommer.  Je me suis beaucoup dès lors remis en cause si l’on puisse devenir l’autre sexe… On me dit que le genre n’a pas d’importance – et que ça c’est pas quelque chose de fixe, mais si cela est vraiment le cas, pourquoi prendre les pilules pour <<se transformer>>, et jusqu’à quel point est-ce qu’on est homme ou femme ?  D’autres disent que dès que l’on s’identifie comme quelque chose, on l’aurait été – celui-ci me gênait encore plus, je peux dire que je suis un chat et paf je le suis.  Pour moi toutes ces idées ne se tiennent pas toutes ensembles !  C’est une langue de bois !  Et en plus, j’étais toujours croyant et savais que cela ne plaise pas au Seigneur…

Cela a changé mes pensées.  J’ai abandonné être transgenre.  J’ai décidé, malgré moi, d’accepter que j’étais qu’un mec.  Or je suis tombé dans l’homosexualité.  Une identité que j’ai tenue cette fois-là au cœur.  Avec cette identité sont venues d’autres choses : les références camp (Cher, Beyoncé, the Golden Girls), la culture drag queen (les drag queens sont des hommes qui se travestissent pour se produire dans des boîtes, défilés gay, etc), les défilés…  Je suis plongé dans sa profondeur. Pourtant Dieu m’a toujours gardé; il m’a mis beaucoup de doutes sur cette identité.   On disait toujours qu’on devait être <<fier>> d’être gay.  Je me remettais en cause en disant :  de quoi est-ce qu’on est fier d’être gay ? Que l’on a des physiques impeccable ?  Que les mecs nous adorent ?  Tout cela disparaîtra un jour… Le fait qu’on a des désirs sexuels envers le même sexe mérite-t-il la fierté ?  Je pensais que la vie était inutile.  Cela a l’air éphémère.  On peine pour obtenir la peau la plus parfaite du monde, le copain le plus beau… En se rendant compte que tout cela périra ! Et alors j’ai vu aussi que l’homosexualité ne peut se rapprocher avec Christ – je savais qu’il y a des versets qui condamnent clairmenent l’homosexualité.  Être gay cela fait s’éloigner de Christ.  J’ai balancé et j’ai été confus.

Un jour fatidique j’ai rencontré en ligne en apprenant le français un homme qui dit avoir quitté l’homosexualité.  C’est quelque chose d’inouï.  On dirait que ce type-là serait dans le déni.  Car j’ai entendu parler des histoires des <<ex-gays>> déchus qui finissent par rechuter de nouveau.  Mais il y avait quelque chose qui m’a dit de garder contact avec lui.  Il m’a beaucoup encouragé et montré que l’on puisse sortir du piège de l’ennemi.  En ce moment-là, j’ai tenu encore l’identité gay. J’ai croisé un jour une vidéo témoignage puissant d’une ex-lesbienne.  Elle dénonce les mensonges de ceux qui se disent <<fiers>> d’être gay en disant que Dieu nous accepte tel qu’on est, mais il ne peut vivre que dans des cœurs purs; que l’on se rende totalement le cœur.  Elle a cité alors Josué 24:15 – aujourd’hui vous choisissez qui vous voulez servir.  Et ça c’est comme quelqu’un m’a claqué à la figure – comme si Dieu me disait directement qu’il voulait que je choisisse mon maître.  Il en avait ras-le-bol et il m’a forcé de faire la décision.  Là j’ai prié que lui il me montre la voie.  Petit à petit il a travaillé sur moi; et il continuait à me montrer la voie.  Je me suis rendu dans sa main  – là, j’ai dit – Que ta volonté soit faite !

Dès lors, il me bénissait infiniment : un job que j’aime, l’indépendance financière, des amis sincères, et surtout la paix.  J’ai la paix que je n’avais jamais ressentie en m’identifiant comme transgenre ou bien gay; dont je parie que beaucoup de gens ont envie, qu’il ne peuvent découvrir même dans toutes richesses éphémères du monde.  Et il me donne un but dans la vie.  Je ne vis plus pour moi-même, pas pour mes parents non plus, mais pour mon Sauveur.  Il m’a arraché les désirs charnels et l’impudicité.  Pas tout de suite, mais graduellement.  Lui il m’a aussi donne une nouvelle identité – c’est pas gay, pas transgenre, pas straight non plus, pourtant mon identité c’est en Christ.

Disons qu’il y avait un drôle chez mon premier job.  On a organisé un événement dans lequel on devrait mentionner ce que l’on voulait atteindre dans 5 ans (c’est d’il y a maintenant 3 ans).  Alors je m’identifiais encore comme gay.  Et j’ai dit que je voudrais vivre indépendamment de mes parents, parler français couramment, et trouver un bon mec pour moi.  Jésus m’en a donné 2.5 car grâce à mon job, je peux épargner.  J’ai un mec pour moi-même en Jésus-Christ, lui il me demeure fidèle.  Je ferais 0.5 pour le français car mon français oral n’est pas encore bien, mais ça va, pour l’instant c’est bien.  Attention : l’amour que j’ai pour Jésus c’est l’amour pur pas des désirs charnels hein !

Coucou !

Permettez-moi de me présenter – je m’appelle Christian.  Ceci est mon blog témoignage de Jésus-Christ, mon Seigneur et mon Sauveur.  Hier je venais de lire le livre de Jérémie au chapitre 3.  Là le Seigneur a poussé un cri de l’exaspération au travers de Jérémie, son prophète, vers l’Israël.  Son peuple l’a déjà abandonné en adorant d’autres dieux.  Bien que celui-là lui soit toujours resté fidèle – il l’a fait sortir de l’esclavage en Égpte, l’a aidé à vaincre les Amoréens, l’a mené à gagner la terre promise… On appelle cela l’idolâtrie.

Cela vous semble-t-il familier ? Dans nos âges, on voit les gens abandonner le Seigneur en disant que la Bible est une fiction ou bien, qu’elle soit trop vieille pour eux.  Les gens méprisent leur Créateur, celui qui les laisse vivre, même qui leur a donné le souffle !  D’autres font l’idolâtrie en priant d’autres dieux, en en cherchant le salut.  Souvenez-vous là qu’il n y a qu’une seul voie – Jésus Christ.

Jean 14:6 – Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi.

Actes 4:11-12 – 11Jésus est La pierre rejetée par vous qui bâtissez, Et qui est devenue la principale de l’angle. 12Il n’y a de salut en aucun autre; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés.

Voilu, j’espère pouvoir vous toucher le cœur.  Si vous ne croyez pas encore à Jésus je vous invite et je prie pour vous, que Jésus vous change le cœur !  Si vous croyez à Jésus, il vous pardonnerai les péchés.  Et il vous donne la paix… Comme lui, il a travaillé sur moi.

Jérémie 3:22 – Revenez, enfants rebelles, Je pardonnerai vos infidélités. -Nous voici, nous allons à toi, Car tu es l’Eternel, notre Dieu.

Et si vous aviez connu Jésus et vous l’aviez abandonné, je répète ce qu’a dit le Seigneur: Revenez !