Témoignage – Carlos Garcia

Voici un témoignage d’un pote qui a été délivré de l’homosexualité, de l’abus de l’alcool, de l’absence de domicile, des drogues et de la sorcellerie.  Ce type sert le Seigneur maintenant – gloire à Dieu !

Mon histoire : Jésus-Christ est mon centre

Dieu s’est révélé auprès de moi plus que l’air que l’on respire.  Je commence tout d’abord directement.  Depuis que j’étais petit, la vie ne m’a pas traité comme je l’aurais voulue.  Il y a 12 enfants dans ma famille, dont je suis le fils cadet.  Mes parents nous ont abandonnés au Mexique, mon pays natal à cause d’une relation destructrice entre mes parents.  Cela nous a abîmés et a totalement ravagé ma famille.  Et depuis, on m’a amené à Mexico City, la capitale du Mexique.  Là, je vivais chez le beau-père de ma sœur.  Il m’a traité comme un esclave et m’a assujetti à des abaissements et des violences.  À 6 ans, j’ai été amené aux États-unis par ma mère biologique, qui est revenue à mon secours.  Là, le copain de ma maman abusait de moi sexuellement ; dont je n’étais pas sûr en ce moment-là.  Tout ce que je voulais, c’est que l’on m’acceptait et que l’on m’aimait.  J’ai été livré plus tard sous la tutelle de mon frère aîné.  Tout allait bien pendant plusieurs années, pourtant, je me suis rendu compte que pendant mon enfance, pour une raison inconnue, j’ai pris conscience de mon attirance au même sexe.

Pendant mon adolescence, j’ai été présenté à l’évangile de Jésus-Christ, que j’ai accueillie cœur ouvert, car la vie m’avait tellement abbatu.  Je n’étais pas capable de comprendre justement le sens véritable de l’évangile, ayant lutté contre les tentations au même sexe que j’avais beau surmonter.  Fin de mon adolescence ma famille s’est encore séparée.  À cette époque-là, j’ai eu recours à l’église à laquelle j’allais ; je me suis pas du tout attendu à ce qu’elle ne m’ait pas aidé, malgré mes efforts de la rejoundre ! Celle-là et d’autres choses m’ont poussé à abandonner le Seigneur, et de haïr tout ce qui a à voir avec Dieu.  Je me suis laissé totalement à des comportements destructeurs. Je rencontrais des gars de mon âge vivant l’homosexualité chez l’une des facultés de notre ville, et j’ai été attiré à leur mode de vie.  J’ai décidé de suivre mes tendances homosexuelles, aussi que d’aller à de grandes fêtes.  J’essayais moi aussi de différentes drogues, et je suis devenue buveur excessif.  Je me suis trouvé également dans la sorcellerie ; que je regardais comme le centre de ma vie.  J’ai été complètement ouvert aux sciences occultes, à  des drogues, et à l’homosexualité.  Tout au long, pourtant, Jesus ne m’a pas abandonné.  Il y avait des fois où j’ai été rappelé de son amour parfait et des sacrifices merveilleux qu’ont faits ses serviteurs, qui m’ont croisé au hasard… Pourtant mon cœur est déjà endurci.

À force de fêter, j’ai tout perdu et je suis devenu sans-abri.  Tout au long, ma famille ne voulait pas m’aider.  Toutes les personnes qui se sont dit mes amis ne m’ont pas aidé et forcément je vivais dans les rues pendant presque un an.  Je dormais sous des arbres, des ponts, et dans des maisons abandonnées.  J’ai détésté ma vie autant, jusqu’à un jour, un homme génial et sa femme, ils sont venus dans ma vie et m’ont montré l’amour du Christ, comme je ne l’avais jamais vu.  Par leur aide, Dieu m’a aidé à me rendre compte de comment il m’a aimé autant et que la mode de vie que j’ai vécue était destructrice, et que la sorcellerie que je faisais n’était qu’un mensonge du diable, ce qui est mal devant les yeux de Dieu.  Dieu a utilisé mon absence de domicile pour me ramener dans ses bras tendres  et pour me dire que la mode de vie que dans laquelle j’étais m’a conduit vers la destruction; et que le diable m’a haï, qu’il voulait que je sois mort, physiquement et spirituellement.  Un jour je me suis repenti, et j’ai demandé au Seigneur d’enlever tout ce qui ne lui plaisait pas.  J’ai été délivré de la sorcellerie, des drogues, et j’ai arrêté de vivre dans l’homosexualité.

Tout cela a l’air magnifique ; pourtant avec du recul je me suis rendu compte que j’ai fait une dépendance malsaine envers mes pasteurs, qui étaient le couple qui m’avait aidé.  J’ai tenu que sans eux, je ne pouvais être proche de Dieu, et que je ne serais tout délivré de mes péchés qu’au travers d’eux.  Il n’était que deux ans suivants que j’ai essayé de quitter toutes mes actions immondes et honteuses ; la femme de mon ancien pasteur a quitté l’église à laquelle j’allais pour des raisons privées.  Cela m’a bouleversé. Grâce à ma dépendance malsaine d’eux, j’ai quitté l’église à mon tour et aussi j’ai abandonné Dieu.  Hélas, j’ai repris mes anciens habitudes : y compris des drogues, l’alcoolisme, et l’homosexualité.  L’ennemi a utilisé ces occasions et je me suis soldé par abandonner l’église.  Mon ancien pasteur, lui, n’était plus la même personne, lui non plus.  J’ai commencé à entreprendre d’autre choses.  Je me suis remis à la faculté pour m’obtenir l’éducation.  J’ai fini par obtenir mon masters dans les services sociales.  Pourtant, sans Christ, ma vie était chaotique même après terminer mon éducation.  J’ai déménagé de la résidence universitaire, et je suis redevenu sans-abri… Et encore, ma famille a refusé de m’aider.  Seul quelques amis m’ont aidé un peu, mais ce n’était pas assez pour résoudre ma donne. J’étais passé dormir dans des rues, des villes aux villes.  Je buvais d’autant plus que je sois admis dans un hôpital, plus de 10 fois à cause de mon obstination.  Cependant, Dieu a gardé ma vie grâce à sa miséricorde et son plan suprême pour ma vie.

Au commencement de l’année 2015, ma vie a été en ruine, et je me suis rendu compte que j’avais vraiment envie de la repentance et de l’amour guérisseur de Jésus-Christ.  J’étais alors capable de gagner mes fins de mois, et j’ai loué une chambre dans une maison.  Puis, une nuit en mai 2015, sous l’emprise de désespérance, j’ai hurlé vers Jésus-Christ tout seul dans ma chambre.  Je lui ai demandé de m’aider et de m’accorder son pardon pour mon entêtement et pour tout mon péché.  J’ai renoncé à l’esprit de l’homosexualité, aux drogues, et à l’abus de l’alcool. J’étais aussi guéri de toutes blessures qu’avait infligées l’ennemi dans ma vie.  Je me suis senti comme une nouvelle création. Justement j’ai éprouvé ce que dit la bible chez 2 Corinthiens 5:17 – << Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles >>.   Je suis lavé, justifié, et sanctifié au nom de Jésus-Christ et de l’esprit de Dieu (en référence de 1 Corinthiens 6:11).  Maintenant je suis libéré de l’homosexualité, des drogues, de l’abus de l’alcool, de la sorcellerie, et toutes formes de mal.  J’ai bâti une relation intime avec Jésus-Christ, celle qui ne dépend pas d’aucune autre personne, mais seulement de Jésus-Christ.  Je vis maintenant une vie sacrée puisque Jésus-Christ m’a sanctifié, et parce que je suis une nouvelle création.  Je me réjouis de la nouvelle vie qu’il m’a donnée.  En effet, je dis : Dieu existe, Jésus-Christ a été mort pour nos péchés, et a été ressuscité.  On peut donc avoir une nouvelle vie en lui !

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s